Je suis adulte et j’aime le YA

Je suis adulte et j'aime les romans YA

Oui, c’est dit! Malgré mon âge avancé (40 ans à la fin de l’année 😅), j’aime la littérature pour ados et jeunes adultes.

Et je ne suis pas la seule, en témoignent les comptes Insta de beaucoup de lectrices de ma génération.

Mais pourquoi un tel engouement?

L’envie d’une seconde jeunesse

Alors, cet article n’engage que moi, c’est mon avis et mes ressentis perso et non une généralité parmi les lectrices de YA. Mais peut-être que tu t’y reconnaîtras.

Clairement, dans mon cas, il y a une envie d’éternelle jeunesse, de revivre mon adolescence par procuration. Parce que bon, toi même tu sais, mais nos années collège-lycée sont rarement nos plus glorieuses, faut bien l’avouer. On se cherche, on est mal dans notre peau, on fait des fautes de goût vestimentaires… 😅 On est loin de la coolitude des ados dans les romans.

Parfois je me dis que si un génie me propose de revivre mon adolescence, je lui réponds: « OK, mais avec ma personnalité d’aujourd’hui. » Bref, je m’égare.

Lire des romans pour ados me permet de replonger dans une époque insouciante, loin des responsabilités du quotidien.

Mais ce n’est pas la seule raison.

Une vraie diversité

Une autre chose qui m’attire dans la littérature YA, c’est qu’on y trouve beaucoup plus de diversité (d’ethnie, de genre, d’orientation sexuelle…) que dans la littérature pour adultes. Alors je ne dis pas qu’il n’y a aucune diversité dans la littérature pour adultes, mais je trouve qu’elle est trop souvent abordée d’un point de vue d’homme blanc hétéro cis, parfois même dans les romans écrits par des femmes (ou alors je ne lis pas les bons romans).

Les auteurices pour ados, au contraire, font de vrais efforts là-dessus. On voit de plus en plus de romans YA qui mettent en avant des héros et héroïnes LGBT+ et/ou d’origines ethniques variées, que ce soit dans le genre contemporain, romance, post-apo, fantasy, etc…

Peut-être parce que les ados d’aujourd’hui sont plus ouverts et plus en demande de ce type de personnages.

On y trouve aussi plus de diversité dans les thèmes abordés.

La quête de soi

J’avoue aussi avoir une prédilection pour les romans initiatiques, qui parlent du passage à l’âge adulte.

Dans nos civilisations aujourd’hui, on n’a plus vraiment de rite de passage et la frontière entre ado et adulte est devenue floue. Je veux dire par là, à quel moment devient-on adulte? Certain·e·s le sont déjà à 15 ans, et d’autres à 30 ans et des brouettes se comportent toujours comme d’éternels ados.

J’aime les romans qui traitent de cette période charnière, et de quête de soi aussi. Parce qu’en réalité, on n’a jamais vraiment fini de grandir, d’évoluer. Notre vie est jalonnée d’étapes. On peut découvrir de nouveaux aspects de soi à n’importe quel âge. Et parfois, le fait de revivre à travers un·e héros ou héroïne de fiction un moment de notre adolescence nous donne l’occasion de réexaminer cet événement sous un autre angle et de comprendre comment il a forgé la personne qu’on est aujourd’hui, et éventuellement d’en tirer un enseignement.

Mais là c’est mon côté accro au dev perso qui parle 😅

Et toi est-ce que tu lis du young adult? Quels sont les aspects que tu préfères dans ce genre de romans? Dis-moi tout en commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.