Biographie

Chloé Boffy est née en 1982, par une froide nuit de décembre à Lure, en Haute-Saône, mais a vécu pratiquement toute sa vie en Alsace.

Elle tient son goût de la littérature de sa mère et sa grand-mère. À cinq ans, sa grand-mère lui apprend à lire, et très tôt, Chloé commence à inventer, écrire et illustrer de petites histoires pour se distraire pendant les vacances scolaires. Armée de papier, de  ciseaux, de ruban adhésif et de feutres, elle fabrique des mini-livres.  “L’un d’entre eux s’appelait L’anniversaire du lion,” se souvient-elle. “Il avait invité tous les animaux de la jungle à manger le gâteau avec lui.”

À l’école primaire, elle crée un magazine avec une poignée d’amis, Le Petit Curieux. Ensemble, ils en assurent la rédaction, la mise en page et les illustrations (les adultes n’interviennent que pour faire des photocopies). Ils en réalisent un nouvel exemplaire presque chaque mois et le vendent à la sortie de l’école. Les bénéfices servent à offrir un cadeau à leurs instituteurs à la fin de l’année. L’aventure durera deux ans, jusqu’à leur entrée au collège.

À 15 ans, elle tente de s’évader de son quotidien en imaginant la trilogie Karmshak. “Karmshak n’est pas seulement un conte sur le Bien et le Mal, c’est aussi un reflet de mon cheminement personnel à cette époque,” confie-t-elle. Après avoir obtenu son baccalauréat littéraire, elle envoie le manuscrit du premier tome, La Planète du Mal, à différentes maisons d’édition. Malgré un bon accueil, le roman est refusé. Mais Chloé ne se décourage pas et continue à écrire. Quelques uns de ses poèmes et nouvelles sont publiés dans les éditions 2005 et 2007 de L’Almanach de Haute-Saône. C’est à la même époque que se tracent les premières lignes qui donneront vie plus tard à Sirmalia (roman actuellement en cours d’écriture).

Elle se lance ensuite dans des études de littérature anglophone et rédige un mémoire de recherche sur Harry Potter – publié en 2008 sous le titre de Lever le voile sur Harry Potter – et un autre sur A la Croisée des mondes de Philip Pullman.

Ses études terminées, Chloé déménage à Nancy pour suivre son compagnon, Richard Sitterlé, diplômé d’informatique. Disposant alors de beaucoup de temps libre, elle décide de retoucher le texte de La Planète du Mal et l’envoie aux éditions Manuscrit. La chance lui sourit: son roman est publié en 2007, suivi en 2009 du deuxième tome, Le Cristal de Karmshak.

En 2009, Chloé et Richard, revenus en Alsace, se marient. Leur fils Constant nait en 2010. 

Entre temps, elle publie en auto-édition Le Fils d’Ariala, troisième tome de la trilogie Karmshak, Inside, un recueil de poèmes inspirés par sa grossesse, ainsi qu’un album illustré par ses soins, Les Tribulations de Monsieur Plume, réédité par la suite par Y.I.L. Editions. En 2011 paraissent Archives de Karmshak, un recueil de nouvelles reprenant l’univers de la trilogie, et Le Palais d’Indira, un conte se déroulant dans une Inde imaginaire.

En 2013, Chloé participe à l’Artbook Raconté de Fleurine Rétoré, puis, quelques mois plus tard, elle rejoint les éditions Lune Ecarlate, chez qui elle publie Grim Tales, un recueil de contes modernisés, ainsi que Y.I.L. Edition en 2014, qui publient Les Tribulations de Monsieur Plume, Monsieur Plume en ballon, Monsieur Plume et la bête pharamine et Pomme Charmante. Elle a également illustré l’album Le petit loup qui voulait être un chat (texte d’Amandine Forgali) sorti chez Verte Plume Editions.

Après la naissance de sa fille Céleste, elle retente l’aventure de l’auto-édition sur la plate-forme Kindle Direct Publishing et publie une romance LGBT, My funny Valentine, ainsi que la série “New Stories”.